Le constructivisme russe : un courant artistique né au début du 20ème siècle

Le constructivisme russe : un courant artistique né au début du 20ème siècle

Le constructivisme russe est par définition, une réforme culturelle apparue en Russie. Celui-ci est né dans le courant des années 1900. Selon l’histoire, le constructivisme russe serait également à l’origine de divers mouvements artistiques européens. Quoi qu’il en soit, le constructivisme russe est par concept l’art officiel de la révolution russe.

Quelles sont les origines de ce courant artistique ?

courant-artistique.jpg

Comme son nom l’indique, le constructivisme russe est un mouvement culturel né en Russie au XXe siècle. Il s’agira en effet d’un art basé sur la construction destinant au début à définir certaines œuvres en particulier. Cependant, ce n’est un peu plus tard que le mot est vraiment utilisé pour désigner l’art de la Russie. Le principe du constructivisme russe est assez simple. En ce sens, il se basera plutôt sur les œuvres d’art futuristes car les formes d’art anciennes sont écartées quel que soit ses origines. Aussi, le cubisme sera alors la base même du constructivisme russe. Le constructivisme russe s’est alors depuis imposé comme étant l’art officiel de la nouvelle Russie. Ce dernier est également à l’origine de bons nombres de mouvement culturels européens.

Le constructivisme russe et le monument à la Troisième-Internationale

constructivisme-russe.jpg

Pour ce qui est du monument à la Troisième-Internationale, ce dernier est également appelé Tour Tatline. Il est à savoir que ce dernier est le fondateur même du constructivisme russe avec quelques collègues et compatriotes. Destiné à être le symbole suprême de la troisième internationale communiste, la tour ne fut jamais construite. Elle fut néanmoins connue comme étant le chef d’œuvre du constructivisme russe. Outre cela, le monument à la Troisième-Internationale était destiné à rivaliser avec la Tour Eiffel elle-même. Malheureusement, seule une mini-version du projet fut réalisée et exposée à travers le monde durant les années 1920. Le problème majeur de cet élément censé représenter le constructivisme russe fut l’insuffisance des moyens qui s’avéraient onéreuses.