Le romantisme : un mouvement culturel du 18ème siècle

Le romantisme : un mouvement culturel du 18ème siècle

Le romantisme fait partie de la vie de tous les jours. Mais plus encore, il fut un temps où il fut considéré comme étant un mouvement culturel très en vogue. En effet, artistes en tout genre et gens de lettre fut marqué par le romantisme, surtout celui du 18ème siècle. La manaa aix permet d’en savoir plus sur ce mouvement culturel.

L’histoire du romantisme

romantisme.jpg

Le romantisme est un des phénomènes ayant marqué l’art sous toutes ses formes. Selon les dires, ce dernier s’était formé au cœur même du siècle de lumière. Aussi, il  était donc défini comme une composition du sentiment avec la nature aussi grande soit-elle. D’ailleurs, il s’inspire de l’envie de créer librement. C’est ainsi que fut donc né une nouvelle conception de l’art qui s’est très vite imposée comme étant une réforme. Outre cela, les différents évènements qui s’étaient produit dans l’Europe toute entière favorisaient la montée du romantisme. Les quelques faits comme la révolution française ou  de l’empire créèrent effectivementun bouleversement social mais surtout culturel. Ce phénomène était sans aucun doute favorable au romantisme.

La peinture et le romantisme

peinture-romantisme.jpg

Le romantisme est présente partout. Aussi, elle s’affirme donc dans tous les domaines. C’est ainsi qu’elle est également présentée dans la peinture. En effet, peinture et romantisme forme désormais une paire recouvert par une renommée jusqu’ici insatiable. Quoi qu’il en soit, le romantisme se caractérise dans la peinture par le goût du drame. C’est pourquoi les peintres les plus classiques mettent en avant la composition. L’intensité des couleurs est aussi mise en avant et les dessins sont devenus de plus en plus crues. Comme quoi l’ère du romantisme fait naitre chez l’artiste peintre une inspiration plus ou moins tirée de la réalité. On remarquera en effet la brutalité de l’image relayée dans les toiles. Bref, l’art de la peinture s’est amplement intensifié par l’apparition du romantisme.